19 Jan 2015

Deux piano pour les deux soeurs

Difficile de ne pas penser aux soeurs Labèque, Lidija et Sanja Bizjak sont elles aussi soeurs et elles aussi pianistes classiques.

Après des carrières séparées, elles ont formé en 2002 un duo qui évoque forcément celui de leurs fameuses ainées, Katia et Marielle Labèque. A une différence près : douze ans séparent Sanja née en 1988 de Lidija, né en1976.

Nées à Belgrade, elle ont toutes deux parfait leur formation en France auprès de Jacques Rouvier le charismatique professeur du Conservatoire National Supérieur de musique de Paris, qui a formé des pianistes de renom comme Hélène Grimaud, Vanessa Wagner, David Kadouch, Arcadi Volodos, etc.

SONY DSC

Ambitieuses

Lidija et Sanja Bizjak font depuis plusieurs années une grande partie de leur carrière en France. Elles ont en effet reçu le soutien de René Martin, le directeur artistique de La Folle joumée de Nantes et du festival de piano de la Roque d’Anthéron, la Mecque du piano.

Ambitieuses, elle ont enregistré en 20I2 une version pour deux pianos du « Sacre du printemps » de Stravinsky (paru chez Mirare), un disque qui a reçu de beaux commentaires dans la presse. Elles donneront cette pièce extraordinaire au château Branaire-Ducru. Egalement au programme de ce concert de I’après-midi, deux concertos brandebourgeois de Jean-Sébastien Bach et les danses symphoniques extraites de West Side Story de Léonard Bernstein. Le tout dans des versions pour deux pianos.

Bach, Sratvinsky, Bernstein, voilà qui s’appelle une proposition variée!

Séverine GARNIER
Journal Sud-Ouest

SONY DSC

SONY DSC

[top]