07 oct 2011

Musique au Coeur du Médoc lance sa saison

Vanessa Darnier et Annicl Robergeau

Vendredi soir 16 septembre,  Musique au coeur du Médoc (MACM) lançait sa 25ème saison 2011-2012 dans le cadre du prestigieux château Pichon Longueville Comtesse de Lalande, propriété des Champagne Roderer, où les invités étaient accueillis par la directrice du domaine, Sylvie Cazes, présidente de l’Union des Grands Crus de Bordeaux.
MACM met en scène les plus grands talents de la musique classique en organisant dans les propriétés viticoles et les hauts lieux du patrimoine médocain, des concerts donnés par des musiciens de renommée internationale.
Cette soirée était dédiées aux mécènes, adhérents et médias.Annette Ginestet, la présidente, les a remerciés pour leur soutien au cours de ce quart de siècle, et elle a mis en exergue le travail réalisé par les bénévoles de l’Association. Elle a présenté le programme de cette saison du 25 ème anniversaire qui sera particulièrement prestigieux .

Elizabeth Vidal et André Cognet, membres du jury, ont évoqué le concours international de chant des châteaux en Médoc qui se déroulera en mars 2012.Le premier concert de l’année pouvait alors commencer. Il s’agissait d’une musique produite par des instruments peu usités : mandoline, mandole et mandoloncelle.

Concert et dégustation

Annick Robergeau est professeur et concertiste. Elle voue une véritable passion à la mandoline, qu’une dizaine seulement de professeurs enseignent dans l’Hexagone. Il n’y a pas de classe de mandoline au Conservatoire de Bordeaux.
Entre chaque interlude musical, Annick Robergeau faisait l’historique de l’instrument et ses multiples déclinaisons. Elle était accompagnée à la guitare, instrument qui a les mêmes origines que la mandoline : le luth arabe, par Vanessa Dartier.
Sonates, mazurka, répertoire classique, les spectateurs furent conquis par l’instrument et les interprètes. A l’issue du concert, une dégustation dirigée par la directrice du domaine a permis aux invités mélomanes de goûter le Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande 2011 et le Château Bernadotte 2004, alliant le plaisir de l’ouïe et des papilles.
Louis Le Cor – Journal Sud-Ouest
[top]